FAQ

Comment utiliser ce site si je suis une direction d’école?

Une foule d’informations se retrouvent dans ce site web. Vous pouvez consulter toutes les sections du site pour en apprendre davantage sur les différentes composantes d’un plan de lutte ou encore consulter une section en particulier afin de trouver des réponses à des questions plus précises.

Une pratique gagnante serait de faire connaitre ce site web à votre équipe-école, au comité violence, ainsi qu’aux intervenants qui interagissent auprès des élèves HDAA.   

Comment utiliser ce site si je travaille dans une école comme enseignant ou intervenant?

Ce site web contient une foule d’informations, d’idées et d’exemples pour prendre en compte les besoins des élèves HDAA dans la prévention de la violence et en situation d’intervention devant un acte de violence. Les informations peuvent être lues en entier, ou encore, elles peuvent être consultées au besoin.

Que faire si je suis le parent d’un enfant victime de violence ou d’intimidation? 

Comme parent, vous pouvez agir.

Si vous apprenez que votre enfant est victime d’intimidation ou de violence : 

  • Restez calme, votre enfant a besoin de réconfort. 
  • Prenez le temps de l’écouter. 
  • Demandez-lui de vous décrire la situation en détail. 
  • Ne le blâmez pas.

Comment pouvez-vous intervenir auprès de votre enfant?

  • Parlez à son professeur ou au personnel de l’école, à son entraîneur ou à tout intervenant ou personne qui peut être au fait de la situation et qui peut aider votre enfant à la régler. Agissez tout de suite. 
  • Encouragez-le à dénoncer son ou ses agresseurs. Indiquez-lui qu’il n’y a rien de mal à le faire et qu’il faut du courage pour y arriver. 
  • Montrez que vous êtes avec lui et que vous allez l’aider à trouver une solution. 
  • Dites-lui d’éviter tout geste de représailles ou de vengeance qui pourrait se retourner contre lui. 
  • Encouragez-le, si c’est possible, à rester avec des amis sur lesquels il peut compter. En groupe, il risque moins de se faire agresser et sera plus en mesure de se défendre. 
  • Conseillez-lui d’éviter les endroits propices aux agressions lorsque c’est possible. 
  • Demeurez attentif au comportement de votre enfant et, après quelques jours, communiquez à nouveau avec les intervenants que vous avez contactés pour vous aider. 
  • Si la situation nuit au fonctionnement quotidien de votre enfant, demandez l’aide du psychologue, du psychoéducateur ou du travailleur social de l’école ou du CSSS, des Services à la famille ou de tout autre service communautaire.
  • N’attendez pas que la situation dégénère, que ça devienne pire. Vous pouvez vous adresser à la direction de l’école pour déclarer toute forme de violence. 

Tiré du site web Moij’agis.com

Que faire si je suis le parent d’un enfant  témoin de violence?

Écoutez attentivement votre enfant et conseillez-le sur les comportements à adopter :

  • Expliquez-lui que les intimidateurs ont besoin d’un auditoire. Sans auditoire, ils ont moins de pouvoir. 
  • Dites-lui qu’il a un rôle important à jouer et que ses réactions peuvent encourager ou décourager l’agresseur. 
  • Indiquez-lui qu’il peut intervenir directement s’il sent que sa sécurité n’est pas menacée ou qu’il doit aller chercher un adulte qui pourra intervenir dans le cas contraire. 
  • Rappelez-lui l’importance de dénoncer la violence et l’intimidation. Faites-lui comprendre qu’en la déclarant, il vient en aide à quelqu’un d’autre et qu’il n’est pas un « stool ». 
  • Proposez-lui d’avertir un adulte de l’école en qui il a confiance (ex. : professeur, psychologue, entraîneur, surveillant, concierge). 
  • Rappelez-lui qu’il peut toujours s’adresser à la direction de l’école pour déclarer une situation d’intimidation ou de violence.

Tiré du site web Moij’agis.com

Que faire si je suis le parent d’un enfant qui pose un acte de violence ou d’intimidation?

  • Discutez des moyens à prendre pour vous aider et aider votre enfant avec des intervenants qui sont au courant de la situation. 
  • Expliquez-lui à quoi il s’expose s’il continue à poser des gestes d’agression (suspension, expulsion de l’école, plaintes policières, recours à la justice). 
  • Au besoin, demandez de l’aide au psychologue de l’école ou, selon vos besoins, au travailleur social de l’école ou du CSSS, ou aux services à la famille et aux jeunes. 
  • Contactez la direction de l’école pour déclarer la violence et l’intimidation et recevoir le soutien adéquat pour votre enfant. 

Vous pouvez agir pour aider votre enfant à cesser les actes de violence.

  • Si vous apprenez que votre enfant pose des actes de violence, vous devez lui démontrer qu’il peut compter sur votre soutien tout en lui faisant comprendre la gravité de ses actes :
  • Restez calme et écoutez ce qu’il a à vous dire.
  • Faites-lui comprendre que vous prenez la situation très au sérieux. 
  • Expliquez-lui la gravité et les conséquences de ses actes ou de ses paroles.
  • Imposez-lui une conséquence que vous jugez adaptée à la situation. 
  • Collaborez avec le personnel de l’école afin de régler rapidement la situation.
  • Offrez-lui l’aide dont il a besoin.
  • Voyez avec lui comment il peut exprimer sa colère sans faire de tort aux autres.
  • Discutez avec lui de tout exemple d’intimidation ou de violence qu’il voit à la télévision, dans un film, un jeu vidéo ou dans la rue. 
  • Rappelez-lui qu’il est important de respecter les personnes malgré leurs différences (ex. : orientation sexuelle, race, force physique). 
  • Essayez de passer plus de temps avec lui et de superviser ses activités. 
  • Cherchez à savoir qui sont ses amis et comment ils passent leurs temps libres. 
  • Prenez rendez-vous avec la direction de l’école, au besoin.

Tiré du site web Moij’agis.com

Est-ce que toutes les informations de ce site devraient être appliquées systématiquement dans toutes les écoles?

Non. Les informations de ce site ne sont que des propositions de bonnes pratiques. Elles devraient être utilisées qu’après évaluation de chaque situation et selon les besoins de l’école.